Restucturation : Au tour de Captrain Cargo !
11 mai 2021
Sommaire

1. Rien qu’un chan­ge­ment de nom ?

2. En quoi consiste la réor­ga­ni­sa­tion de Captrain Cargo ?

3. Pourquoi cette réor­ga­ni­sa­tion de Captrain Cargo ?

4. Restons vigilant(e)s !

Quelqu’unE avait déjà enten­du par­ler de Captrain Cargo ? Non ? C’est nor­mal. Ce nom a récem­ment été inven­té par la direc­tion, pour dési­gner toute l’activité RFN de l’entreprise. Depuis le « chan­ge­ment de nom » (le pas­sage de VFLI à Captrain France), l’entreprise subit des réor­ga­ni­sa­tions au pas de charge. C’est au tour de Captrain Cargo d’en faire les frais.

Rien qu’un chan­ge­ment de nom ?

Au mois de juin 2020, au moment de l'information du « chan­ge­ment de nom » à venir de l'entreprise, la direc­tion insistait :

  • Il ne faut pas croire « qu’il pour­rait y avoir énor­mé­ment de chan­ge­ments dans un futur plus ou moins proche ».
  • « Il n’y aura aucun chan­ge­ment puisqu’il ne s’agit pas d’une opé­ra­tion juri­dique. Il n'y aura donc aucune consé­quence sur les accords d'entreprise en vigueur chez VFLI, donc aucune consé­quence sur les salaires bien évi­dem­ment, sur la mutuelle, sur les Instances de Représentation du Personnel, ... »
  • « Il ne faut sur­tout pas pen­ser qu'il y a un plan avec des étapes A, B, C et que l'étape C consiste à ce que l’Entreprise lance un plan de restruc­tu­ra­tion ».
  • « S'appeler CAPTRAIN FRANCE au 1er jan­vier 2021 ne veut cer­tai­ne­ment pas dire que la Direction va sup­pri­mer des emplois, qu'elle va remettre en cause des avan­tages ou des accords col­lec­tifs et qu'elle va remettre en cause ou non le sché­ma des Instances de Représentation du Personnel d’aujourd'hui. »

Aujourd’hui, la réa­li­té est que :

  • Au 1er novembre 2020, la direc­tion met­tait en œuvre une réor­ga­ni­sa­tion de l'entreprise por­tant créa­tion d'une « plaque Ile-de-France » ;
  • Au 1er jan­vier 2021, en même temps que le « chan­ge­ment de nom » effec­tif de l'entreprise, la direc­tion met­tait en œuvre une réor­ga­ni­sa­tion de l'entreprise por­tant créa­tion d'une « Business Unit » du nom de Captrain Proximité. Il a d’ailleurs fal­lu un accord d’entreprise pour enca­drer la remise en cause du sché­ma de la repré­sen­ta­tion du per­son­nel pour cette entité.
  •  Au 1er avril 2021, la direc­tion sou­hai­tait la mise en œuvre d’une nou­velle réor­ga­ni­sa­tion de l'entreprise concer­nant cette fois-ci « Captrain Cargo », fai­sant dis­pa­raître une « région » et sup­pri­mant les man­dats des Représentants de Proximité Sud-Ouest.

Manifestement, le pas­sage de VFLI à Captrain France signi­fie une restruc­tu­ra­tion de l’entreprise. Certes, pour l’heure, au glo­bal il n’y a pas de sup­pres­sion d’emplois, mais cette restruc­tu­ra­tion prend la forme d’une série de réor­ga­ni­sa­tions suc­ces­sives qui touchent plu­sieurs acti­vi­tés de l’entreprise et les ins­tances de repré­sen­ta­tion du per­son­nel, avec pos­si­ble­ment d’autres à venir qui s’étaleront dans le temps…

En quoi consiste la réor­ga­ni­sa­tion de Captrain Cargo ?

A ce jour, l’entreprise est décou­pée par acti­vi­té : Captrain Siège, Captrain Formation, Captrain Matériel, Captrain Travaux, Captrain Proximité (toutes les acti­vi­tés ITE) et Captrain Cargo (toutes les acti­vi­tés RFN).

Aujourd’hui Demain
L’activité Captrain Cargo était elle-même décou­pée en plu­sieurs éta­blis­se­ments : Captrain Nord-Ouest, Captrain Nord-Est, Captrain Sud-Ouest et Captrain Sud-Est. Au mois de mars, la direc­tion a donc annon­cé une réor­ga­ni­sa­tion tou­chant cette fois-ci Captrain Cargo, dont les quatre « régions » vont être redé­cou­pées géo­gra­phi­que­ment pour ne for­mer que trois ensembles : Captrain Ouest, Captrain Est et Captrain Nord-Sud.
  • Le contrat MESEA sera trans­fé­ré à l’entité Captrain Travaux ;
  • Les contrats Novatrans Atlantique, BDI Brive, Malet et Fibre Excellence Tarascon seront trans­fé­rés à l’entité Captrain Cargo Nord-Sud ;
  • Les contrats Ecorail Bassens et Fibre Excellence St Gaudens seront trans­fé­rés à l’entité Captrain Cargo Ouest ;
  • Le contrat SMURFIT sera trans­fé­ré à l’entité Captrain Cargo Est.

Cette réor­ga­ni­sa­tion aura des consé­quences sur l’emploi, exclu­si­ve­ment dans l’encadrement, avec la sup­pres­sion de postes et la créa­tion d’autres pour com­pen­ser, ce qui se tra­dui­ra notam­ment par des réaf­fec­ta­tions, des mobi­li­tés et des non rem­pla­ce­ments de poste. Mais au glo­bal, cette réor­ga­ni­sa­tion se tra­dui­rait par un nombre d’emplois équivalent :

Suppressions Créations
-1 GRR région SO +1 GRR acti­vi­té Travaux
-1 Rprod région SO + 1 poste Rprod adjoint Cargo Est
-1 assis­tante région SO + 1 assis­tante Cargo Nord-Sud
-1 Rprod ITE + 1 Responsable maté­riel méthodes Proximité
-1 RQS SO + 1 RC acti­vi­té Travaux
  • Captrain Cargo Nord-Sud et Captrain Travaux se ver­ront ren­for­cer de RC supplémentaires.
  • Au glo­bal, les exper­tises RH/FI, sol et conduite seront ren­for­cées (+1 assis­tante RH/FI, +0,5 ROS, +1,5 RC).
  • Huit salariéEs de l’exécution de la « région » Sud-Ouest chan­ge­ront de N+1. Pour touTEs les autres, les res­pon­sables hié­rar­chiques res­te­ront inchangés. 
  • A date, il n’a été deman­dé à aucunE salariéE d’être mobile dans le cadre de cette réor­ga­ni­sa­tion, sauf pour deux postes de RQS et GRR de la « région » Sud-Ouest.
  • Cette opé­ra­tion n’aura aucune consé­quence sur nos contrats de tra­vail : nous rece­vrons touTEs un cour­rier sti­pu­lant notre rat­ta­che­ment à notre nou­velle entité.
  • La direc­tion a par ailleurs sou­hai­té mettre fin aux man­dats des trois repré­sen­tants de proxi­mi­té Sud-Ouest. Une oppo­si­tion caté­go­rique des membres du CSE a débou­ché sur la pos­si­bi­li­té du main­tien de ces RP dans leur nou­velle « région » d’affectation jusqu’à la fin de leur man­dat, à l’issue de négo­cia­tions d’un éven­tuel accord d’entreprise qui acte­ra for­mel­le­ment la nou­velle mor­pho­lo­gie de Captrain Cargo.

Selon la direc­tion, cette réor­ga­ni­sa­tion se fera pro­gres­si­ve­ment dès aujourd’hui pour une mise en place effec­tive et totale à comp­ter du 1er juillet 2021.

Pourquoi cette réor­ga­ni­sa­tion de Captrain Cargo ?

A l’horizon 2025, la direc­tion imagine :

  • Une aug­men­ta­tion de 40% du chiffre d’affaires sur la par­tie « combiné » ;
  • Une aug­men­ta­tion de 15% du chiffre d’affaires sur la par­tie « conventionnel » ;
  • Passer de 7 mil­lions d’euros de chiffre d’affaires à une ving­taine de mil­lions sur la par­tie « international » ;
  • Une aug­men­ta­tion glo­bale de l’activité Cargo d’environ 21% fai­sant pas­ser le chiffre d’affaires de 140 à 170 mil­lions d’euros.

Par consé­quent, son ambi­tion est de rendre plus homo­gènes les ter­ri­toires de cha­cune des enti­tés, d’en faire des ensembles per­met­tant à Captrain France de mieux se posi­tion­ner sur les mar­chés en pré­pa­rant Captrain Cargo aux mar­chés futurs envi­sa­gés et arti­cu­lés autour du déve­lop­pe­ment du conven­tion­nel, du com­bi­né et de l’international.

Selon la direc­tion, une pro­duc­tion des flux par axe plu­tôt que par site serait plus appro­priée, et cette réor­ga­ni­sa­tion per­met­trait d’apporter plus de cohé­rence dans la ges­tion des contrats clients en termes d’organisation, de ges­tion de la sécu­ri­té, de pilo­tage de la per­for­mance et de la qua­li­té de service.

Restons vigilant(E)s !

Impossible de savoir si cette réor­ga­ni­sa­tion sera posi­tive pour les salariéEs. A la ques­tion de savoir quelles sont les consé­quences éco­no­miques et sociales pré­vues, la direc­tion a deman­dé de lui lais­ser du temps pour pou­voir y répondre. Elle lance donc cette réor­ga­ni­sa­tion sans connaître pré­ci­sé­ment les consé­quences pour les salariéEs de l’entreprise (emplois, charge de tra­vail, pers­pec­tives finan­cières, inté­rêts sociaux, etc.) …

La seule chose dont elle convient, c’est que l’activité Cargo néces­si­te­ra des moyens sup­plé­men­taires, que ce soit des loco­mo­tives (sur­tout élec­triques), ou des OSS et des conduc­teurs, ce qui sup­pose d’être en capa­ci­té de mieux recru­ter, de for­mer et d’améliorer les taux de réus­site à l’issue de la formation.

La ques­tion se pose donc de savoir com­ment l’entreprise compte-t-elle, d’une part, assu­rer la bonne qua­li­té des loco­mo­tives, et d’autre part, aug­men­ter le volume de conduc­teurs et d’OSS dans des pro­por­tions suf­fi­santes d’ici 2025 ! D’autant plus que la ten­dance actuelle est aux mau­vaises condi­tions de tra­vail et de rému­né­ra­tion qui conduisent de plus en plus à des départs de salariéEs ! Faut-il s’attendre d’ores et déjà à ce que la charge de tra­vail pénible aug­mente encore pour chacunE d’entre nous ?

Restons vigilantEs quant à nos condi­tions de tra­vail et de rému­né­ra­tion. Nous savons que nous fai­sons déjà plus que nous le devrions pour l’entreprise, notam­ment dans les situa­tions d’aléas qui sont récur­rentes, et que la direc­tion n’est pas recon­nais­sante. Nous n’allons pas ser­vir de « chair à patron » pour ses pro­jets qui répondent à une logique de concur­rence qui dégrade conti­nuel­le­ment nos condi­tions de tra­vail. Si la direc­tion veut déve­lop­per ses « parts de mar­ché », qu’elle com­mence par mettre les moyens dans les embauches, les condi­tions de tra­vail et les salaires !

A lire dans la même catégorie

Toutes et tous en grève le 29 septembre !

Toutes et tous en grève le 29 septembre !

Dans le cadre de la jour­née de grève natio­nale inter­pro­fes­sion­nelle appe­lée le jeu­di 29 sep­tembre pro­chain par l’Union syn­di­cale Solidaires et la confé­dé­ra­tion CGT, notam­ment pour l’augmentation géné­rale des salaires, SUD-Rail Captrain appelle l’ensemble des salariéEs de l’entreprise à la mobi­li­sa­tion, par la grève, du 28 sep­tembre à 12h au 30 sep­tembre à 12h, et par la mani­fes­ta­tion de rue le 29 sep­tembre, pour reven­di­quer une aug­men­ta­tion de tous les salaires de l’entreprise à hau­teur de l’inflation.

Le vase se remplit...

Le vase se remplit...

SUD-Rail est de plus en plus sol­li­ci­tée par tou­jours plus de salariéEs de l’entreprise, de toutes les régions. Partout, le même constat : les condi­tions de tra­vail conti­nuent de se dégra­der, les effec­tifs sont insuf­fi­sants, les salaires ne sont tou­jours pas à la hau­teur du tra­vail four­ni. Constater, faire remon­ter, aler­ter, c’est essen­tiel. Mais chacunE doit désor­mais prendre conscience qu’il faut s’organiser pour agir.

NAO 2022 : QUI L'EÛT CRU ?

NAO 2022 : QUI L'EÛT CRU ?

L’accord de NAO qui a été trou­vé ce 14 décembre chez Captrain France n’est pas ordi­naire. C’est l’un des meilleurs accords de l’histoire de l’entreprise qui pren­dra effet au 1er jan­vier 2022. Même si le contexte infla­tion­niste du pays atté­nue consi­dé­ra­ble­ment la por­tée de cet accord, le fait est qu’enfin la direc­tion a mon­tré par un geste fort qu’elle enten­dait SUD-Rail.

NAO 2022 : AUGMENTEZ LES SALAIRES !

NAO 2022 : AUGMENTEZ LES SALAIRES !

Chaque année chez Captrain France, la Négociation Annuelle Obligatoire (NAO) se tient en fin d’année. Cette année, la troi­sième et der­nière réunion est pré­vue le 14 décembre 2021. En vue de cette réunion, les orga­ni­sa­tions syn­di­cales devaient trans­mettre leurs reven­di­ca­tions à la direc­tion au plus tard le 26 novembre. Et cette année, SUD-Rail innove.

DOSSIER PROFESSIONNEL : VICTOIRE DES SALARIES !

DOSSIER PROFESSIONNEL : VICTOIRE DES SALARIES !

Des salariéEs de Captrain France ont dû mener bataille pour obte­nir le res­pect du droit d'accès direct et gra­tuit à leurs don­nées per­son­nelles, face à une direc­tion déci­dée à oser ce qui res­semble à une ten­ta­tive mal­adroite d’extorsion de fonds.

LA TENSION MONTE...

LA TENSION MONTE...

Depuis quelques années, la ten­sion sociale ne cesse de mon­ter signi­fi­ca­ti­ve­ment dans l’entreprise. Les condi­tions de rému­né­ra­tion par­ti­cu­liè­re­ment mau­vaises y sont, depuis tou­jours, pour quelque chose. Mais à cela se sont ajou­tées au fil des mois à la fois une dégra­da­tion impor­tante des condi­tions de tra­vail et une atti­tude par­ti­cu­liè­re­ment irres­pon­sable de la direction.

Archives communiqués

Aidez-nous !

Aidez-nous !

Pour que Voix-Libres vive nous avons besoin de votre participation. Que vous soyez adhérent à Sud-Rail VFLI ou non, vous êtes libres de participer au projet si cela vous tente.

Comme vous pouvez le constater, certaines rubriques du site sont encore vides ou peu fournies. Si le cœur vous en dit, n'hésitez pas à nous contacter pour nous faire part de vos idées.

 Si vous avez déjà un article sous la main à proposer,  vous pouvez l'envoyer au format pdf via la rubrique contact. Vous pouvez également nous envoyer des photos qui pourront être selectionnées pour la photo du mois.

 

SOUMETTRE UN ARTICLE

You have Successfully Subscribed!

Partagez !

Si vous avez aimé, n’hésitez pas à partager !

Photo de Dylan Gillis sur Unsplash