22 décembre 2023
Élections professionnelles : Ouvriers, renversons la vapeur !
22 décembre 2023
Sommaire

1. La situa­tion après le 1er tour

2. Donner une majo­ri­té d'élu.es SUD-Rail au CSE !

3. Pour défendre les inté­rêts des ouvrier.es et employé.es !

Le 1er tour des élec­tions pro­fes­sion­nelles chez Captrain France s’est ache­vé le 19 décembre 2023. Verdict : avec une par­ti­ci­pa­tion glo­bale qui aug­mente légè­re­ment par rap­port à 2019 pour atteindre 51,63%, SUD-Rail devient la pre­mière orga­ni­sa­tion syn­di­cale dans l’entreprise, en récol­tant 44,86% des suf­frages, soit 10,86 points de plus qu’en 2019 ! Mais comme d’habitude, le quo­rum n’a mal­heu­reu­se­ment pas été atteint dans les scru­tins du col­lège « ouvriers et employés ». Un second tour, uni­que­ment pour ce col­lège, aura donc lieu du jeu­di 28 décembre 2023 à 9h jusqu’au 2 jan­vier 2024 à 10h. Voici les enjeux de ce second tour.

La situa­tion après le 1er tour

La com­po­si­tion du Comité Social et Economique (CSE) de l’entreprise, dont la délé­ga­tion du per­son­nel doit com­prendre 15 élu.es titu­laires et 15 élu.es suppléant.es, n’est pas encore connue, tant que nous ne connais­sons pas les résul­tats de ce second tour. Pour l’instant, puisque les quo­rums ont été atteints, lors du 1er tour, dans les deux autres col­lèges « tech­ni­ciens et agents de maî­trise » et « cadres », nous ne connais­sons défi­ni­ti­ve­ment qu’une par­tie de cette délé­ga­tion du per­son­nel au CSE. Il manque les 6 élu.es « ouvriers et employés », dans chaque scru­tin, qui seront donc désigné.es à l’issue de ce second tour :

 

 

 

 

 

Considérant les scru­tins titu­laires, qui sont prio­ri­taires pour sié­ger, le CSE compte donc déjà 3 élu.es CGT, 4 élu.es SUD-Rail et 2 élu.es UNSA. Autrement dit, 4 élu.es SUD-Rail contre 5 autres élu.es : car la der­nière man­da­ture nous a mon­tré sous tous les angles que c’est mal­heu­reu­se­ment de cette manière qu’il faut voir les choses. SUD-Rail est donc, pour l’instant, encore mino­ri­taire en nombre d’élu.es titu­laires au CSE…

Si l’on consi­dère main­te­nant les résul­tats du 1er tour dans ce col­lège « ouvriers et employés », le scru­tin des titu­laires a don­né : 42,53% pour la CGT, 51,72% pour SUD-Rail et 5,75% pour l’UNSA.

Si les col­lègues employé.es et ouvrier.es votaient exac­te­ment de la même manière lors du second tour, ces résul­tats du scru­tin titu­laires don­ne­raient : 3 élus CGT, 3 élus SUD-Rail et 0 élu UNSA. Autrement dit, face aux autres, SUD-Rail res­te­rait mino­ri­taire en nombre total d’élu.es titu­laires au CSE.

Ce serait donc exac­te­ment la même situa­tion que lors de la der­nière mandature !

  • d’une part, du point de vue des orga­ni­sa­tions syn­di­cales (OS), mal­gré une nette pro­gres­sion satis­fai­sante, à quelques pour­cen­tages près il n’y a pas de majo­ri­té pour SUD-Rail (44,86%) dans la repré­sen­ta­ti­vi­té syn­di­cale défi­ni­ti­ve­ment actée lors du 1er tour ; ce qui per­met d’ores et déjà, et pour les 4 pro­chaines années, aux autres OS de s’associer, comme elles l’ont fait ces 4 der­nières années, soit pour faire entrer en vigueur de mau­vais accords d’entreprisequi servent davan­tage les inté­rêts patro­naux que ceux des salarié.es, soit pour démo­lir, de concert avec la direc­tion, les pro­jets d’accords pro­gres­sistes de SUD-Rail ;
  • et d’autre part, du point de vue du CSE, il n’y aurait pas de majo­ri­té en nombre d’élu.es SUD-Rail ; ce qui per­met­trait, pour les 4 pro­chaines années, aux autres élu.es du CSE, comme iels l’ont fait ces 4 der­nières années, non seule­ment lors des consul­ta­tions de don­ner au nom des salarié.es des avis du CSE qui vont dans le sens des inté­rêts patro­naux, mais en plus d’empêcher des ten­ta­tives des élu.es SUD-Rail d’user des pré­ro­ga­tives du CSE pour défendre les inté­rêts des salarié.es de l’entreprise.

Pour l’heure, la seule chose qui peut chan­ger à l’issue de ces élec­tions pro­fes­sion­nelles, c’est que les salarié.es ouvrier.es et employé.es décident d’accorder une majo­ri­té d’élu.es SUD-Rail au CSE !

Donner une majo­ri­té d'élu.es SUD-Rail au CSE !

L’enjeu est d’obtenir 4 élus titu­laires SUD-Rail dans le col­lège « ouvriers et employés » à l’issue de ce second tour. Ce qui ferait en tota­li­té 8 élu.es titu­laires SUD-Rail sur les 15 élu.es qui siè­ge­ront au CSE.

Pour ce faire, c’est simple dans le prin­cipe : il faut que la liste SUD-Rail, dans le scru­tin titu­laires, se rap­proche le plus pos­sible de 66,67% des suf­frages ! Soit près de 14,95 points de plus qu’au 1er tour !

Concrètement, cela sup­pose que cel­leux qui ont voté pour les listes SUD-Rail au 1er tour votent de même au 2nd, et que suf­fi­sam­ment d’ouvrier.es qui ont voté pour une autre liste ou n’ont pas voté au 1er tour décident de voter mas­si­ve­ment pour les listes SUD-Rail au second tour ! Et ce, mal­gré les fêtes de fin d’année ! (sic).

A pre­mière vue, certes, c’est impro­bable… mais c’est pos­sible ! L’enjeu est de ren­ver­ser la vapeur !

Le choix est celui-ci : soit on donne une majo­ri­té d’élu.es SUD-Rail au CSE, auquel cas des choses vont pou­voir avan­cer, soit, mal­heu­reu­se­ment, les blo­cages de la der­nière man­da­ture vont persister !

Une majo­ri­té d’élu.es SUD-Rail au CSE per­met­trait enfin :

  • de pou­voir dési­gner sans entrave des Représentants de Proximité (RP) actifs, utiles, proches du ter­rain, dans les dif­fé­rentes « régions » de l’entreprise, au ser­vice des col­lègues et sou­te­nus par un CSE solide, pour faire avan­cer toutes les récla­ma­tions indi­vi­duelles et/ou col­lec­tives du quo­ti­dien en termes de condi­tions de tra­vail, d’organisation du tra­vail, d’outils de tra­vail, de res­pect des droits et des accords, de paie­ments, etc. ;
  • d’utiliser sans entrave tous les droits du CSE selon les néces­si­tés (recours à exper­tise, etc.) dans l’intérêt des salarié.es, pour être infor­mé au mieux et faire valoir ses droits ;

  • de rendre des avis du CSE tou­jours conformes aux inté­rêts, aux aspi­ra­tions et aux avis mêmes des salarié.es, lors des consul­ta­tions récur­rentes sur les orien­ta­tions stra­té­giques de l’entreprise, sur la situa­tion éco­no­mique et finan­cière de l’entreprise, sur la poli­tique sociale de l’entreprise, les condi­tions de tra­vail et l’emploi, sur les consé­quences envi­ron­ne­men­tales des acti­vi­tés de l’entreprise, ou lors des consul­ta­tions ponc­tuelles sur toutes sortes de sujets qui ont des consé­quences pour les salarié.es ;

  • de por­ter sur la table de la direc­tion tous les sujets vécus par les salarié.es de ter­rain, de la mettre face à ses res­pon­sa­bi­li­tés et d’adopter des réso­lu­tions du CSE conformes aux inté­rêts des salarié.es ; etc.

Avoir 4 élus SUD-Rail ouvriers au CSE, plu­tôt que 3 ou moins, c’est déci­sif pour mieux défendre les inté­rêts de tou.tes les salarié.es de l’entreprise pour les 4 pro­chaines années !

Pour défendre les inté­rêts des ouvrier.es et employé.es !

Chez Captrain France, SUD-Rail est la seule OS à ten­ter d’augmenter signi­fi­ca­ti­ve­ment le salaire de base des ouvrier.es et employé.es. Preuve en est que, chaque année, nous deman­dons aux NAO que l’augmentation géné­rale s’effectue en mon­tant uni­forme (même aug­men­ta­tion pour tout le monde) plu­tôt qu’en pour­cen­tage (plus le salaire est haut, plus l’augmentation est grande). Cette reven­di­ca­tion cherche à accor­der de plus grandes aug­men­ta­tions aux bas salaires, ce qui cor­ri­ge­rait ces injus­tices et ces inéga­li­tés, vien­drait recon­naître le tra­vail pénible des ouvrier.es et employé.es, et per­met­trait à l’entreprise d’être plus attrac­tive dans ces métiers. Mais, chaque année, les autres OS refusent pour appuyer la direc­tion, pré­fé­rant l’injustice du pour­cen­tage qui va contre les inté­rêts des ouvrier.es et employé.es !

Preuve, s’il en fal­lait, que les élu.es SUD-Rail au CSE seront les seul.es à nou­veau à défendre les ouvrier.es et employé.es de l’entreprise !

Salarié.es en FIE, opé­ra­teurs de main­te­nance, OFI, manu­ten­tion­naires, OFS, CMRNFP, employé.es :

  • Re-votons mas­si­ve­ment pour la liste SUD-Rail, sans rature, dans le scru­tin titulaires !
  • Re-votons mas­si­ve­ment pour la liste SUD-Rail, sans rature, dans le scru­tin suppléants !
  • Incitons mas­si­ve­ment nos col­lègues de site, de for­ma­tion, tous nos contacts Captrain, à voter pour les listes SUD-Rail !

Uniquement pour le col­lège « ouvriers et employés », le second tour des élec­tions pro­fes­sion­nelles chez Captrain France se tien­dra de la même façon du jeu­di 28 décembre 2023 à 9h jusqu’au mar­di 02 jan­vier 2024 à 10h !

Bons votes aux ouvrier.es et employé.es, et bonnes fêtes de fin d’année à tou.tes !

A lire dans la même catégorie

NAO 2024 : Nos revendications

NAO 2024 : Nos revendications

La der­nière réunion de la Négociation Annuelle Obligatoire (NAO) 2024 chez Captrain France aura lieu le 7 mars pro­chain. Dans ce cadre, les orga­ni­sa­tions syn­di­cales (OS) devaient trans­mettre leurs reven­di­ca­tions à la direc­tion au plus tard le 23 février. Après avoir fait comme chaque année le tour de la plu­part des sites de l’entreprise pour récol­ter les reven­di­ca­tions, voi­ci les pro­po­si­tions qui seront défen­dues par SUD-Rail.

Élections professionnelles : Dernières considérations avant le 1er tour

Élections professionnelles : Dernières considérations avant le 1er tour

Du jeu­di 14 décembre 2023 à 9h jusqu’au mar­di 19 décembre 2023 à 10h se tient le pre­mier tour des élec­tions pro­fes­sion­nelles chez Captrain France. Les salarié.es de l’entreprise sont invité.es, pour les quatre pro­chaines années, à élire, par vote élec­tro­nique, leurs représentant.es du per­son­nel au Comité Social et Economique (CSE), ain­si qu’à déter­mi­ner par la même occa­sion le taux de repré­sen­ta­ti­vi­té de chaque orga­ni­sa­tion syn­di­cale pour la vali­da­tion des futurs accords d’entreprise. C’est donc un moment déci­sif pour l’avenir de nos condi­tions de rému­né­ra­tion et de tra­vail dans l’entreprise.

Élections professionnelles : Pourquoi il faut voter SUD-Rail

Élections professionnelles : Pourquoi il faut voter SUD-Rail

En cette fin d’année 2023 aura lieu chez Captrain France le renou­vel­le­ment des ins­tances de repré­sen­ta­tion du per­son­nel. Les élec­tions pro­fes­sion­nelles, au cours des­quelles les salarié.es sont invité.es à voter, vont déter­mi­ner, pour les quatre pro­chaines années, la com­po­si­tion du Comité Social et Economique (CSE), ain­si que le taux de repré­sen­ta­ti­vi­té des orga­ni­sa­tions syn­di­cales qui vont négo­cier les accords d’entreprise. C’est une échéance cru­ciale pour la défense des inté­rêts des salarié.es. Le pre­mier tour de ces élec­tions se tien­dra, par voie élec­tro­nique, du jeu­di 14 décembre 2023 à 9h jusqu’au mar­di 19 décembre 2023 à 10h.

Notre bilan d'activité 2020-2023

Notre bilan d'activité 2020-2023

Forte des résul­tats des der­nières élec­tions pro­fes­sion­nelles dans l'entreprise, pour la mise en place inédite du CSE, impo­sée à l’époque par la récente loi « Travail », la pre­mière man­da­ture de cette ins­tance, qui se sera éta­lée du 1er jan­vier 2020 au 02 jan­vier 2024, aura vu une délé­ga­tion SUD-Rail Captrain par­ti­cu­liè­re­ment effi­cace, capable d’une pro­duc­tion syn­di­cale jamais vue dans l’entreprise, pour défendre les inté­rêts des salarié.es. C’est main­te­nant l’heure pour nous de rendre des comptes.

Archives communiqués

Partagez !

Si vous avez aimé, n’hésitez pas à partager !