24 décembre 2022
NAO 2023 : La meilleure augmentation de l'histoire de l'entreprise !
24 décembre 2022
Sommaire

1. Ce qui a été obtenu

2. Pourquoi nous avons signé

SUD-Rail Captrain avait pré­ve­nu : l’enjeu de cette NAO 2023 était, au vu du contexte infla­tion­niste excep­tion­nel, de ne pas perdre un cen­time de pou­voir d’achat pour l’année à venir. Résultat : c’est le meilleur accord NAO de l’histoire de l’entreprise qui a été signé le 14 décembre dernier.

Ce qui a été obtenu

A par­tir du 1er jan­vier 2023 :

  • Augmentation géné­rale de 5,5% des salaires men­suels bruts de base pour le per­son­nel des groupes 1 à 5.
  • Application des rému­né­ra­tions brutes men­suelles mini­males sui­vantes pour les nou­veaux embau­chés de cer­tains métiers : 
    • 1735 euros pour les OFI ;
    • 1801 euros pour les opé­ra­teurs fret au sol (OSS) ;
    • 1900 euros pour les opé­ra­teurs de main­te­nance des matériels ;
    • 2000 euros pour les CDL avec inté­gra­tion des primes d’habilitation dans le salaire de base ;
    • 2250 euros pour les tech­ni­ciens de main­te­nance des matériels.
  • Revalorisation de la prime de nuit por­tée à 20% du salaire de base horaire pour le temps de tra­vail effec­tif réa­li­sé aux heures de nuit.

A fin jan­vier 2023 :

  • Versement d’une prime de « par­tage de la valeur » de 200 euros par salariéE.

A par­tir du 1er février 2023 :

  • Application d’une nou­velle grille de primes d’ancienneté, suite à l’entrée en vigueur des nou­velles classifications :

  • Numérotation des repos pério­diques sur les plan­nings 5 semaines.

En mars 2023 :

  • Détermination dans les ins­tances de proxi­mi­té de deux rou­le­ments par « région » qui feront l’objet d’une expé­ri­men­ta­tion quant à la par­ti­ci­pa­tion sur une jour­née rému­né­rée de deux salariéEs volon­taires à l’établissement ou à la modi­fi­ca­tion des rou­le­ments de leur site.

A par­tir d'avril 2023 :

  • Attribution de chèques vacances à hau­teur de 120 euros pour les agents de maî­trise et cadres et 130 euros pour les ouvriers et employés.

A par­tir de fin juin 2023 :

  • Communication chaque semaine d’un plan­ning 5 semaines.

Pourquoi nous avons signé

Ce 14 décembre, la direc­tion a com­men­cé la négo avec une AG à 4%. C'était déjà his­to­rique dans l’entreprise, mais pas à la hau­teur. Il a fal­lu 7h d’âpres négo­cia­tions pour pas­ser à 5,5% en « grat­tant » par­tout, pour fina­le­ment pré­ser­ver le pou­voir d'achat par la prime de « par­tage de la valeur » non pré­vue ini­tia­le­ment. Intégrer cette prime au salaire de base pour gagner encore 0,3% ? Refusé par la direc­tion, au motif que faire d’une rému­né­ra­tion ponc­tuelle nette une rému­né­ra­tion brute à vie ferait bas­cu­ler les comptes de l’entreprise dans le « rouge vif » dès l’année pro­chaine. Intégrer les chèques vacances au salaire de base pour gagner encore 0,2% ? Refusé par les autres OS au motif que les salariéEs y tiennent. Nous étions donc arri­vés « au bout du bout »…

Certes, au regard de l’inflation, tout le monde aurait vou­lu plus. La prin­ci­pale injus­tice de cet accord, c’est d’avoir encore une fois pro­cé­dé par pour­cen­tage, selon la volon­té des autres OS et de la direc­tion, au lieu d’une somme uni­forme égale pour touTEs, comme le réclame SUD-Rail : encore une fois, ce sont les plus petits salaires qui ont les plus petites aug­men­ta­tions… Et l’écart avec les plus hauts salaires conti­nue de s’agrandir…

A défaut de l’option B pré­vue par accord de branche, la prime de nuit est reva­lo­ri­sée selon l’option A dudit accord, ce qui fait un mon­tant moyen de la prime de nuit dans l’entreprise à envi­ron 3,10 euros / heure de nuit.

Mais l'enjeu annon­cé était de pré­ser­ver le pou­voir d'achat face à l'inflation éta­blie à 6,2% sur un an, c'est-à-dire de ne rien perdre. Or c’est chose faite : l'AG (5,5%) + la prime de par­tage de la valeur (0,6%) = + 6,1% de rému­né­ra­tion pour touTEs les salariéEs des groupes 1 à 5 sur l'année 2023. Ce à quoi vont s'ajouter les primes d'ancienneté, où seuls une cen­taine de salariéEs ne vont pas pro­fi­ter d'une valo­ri­sa­tion de leur tranche en 2023 (que ce soit la même tranche ou le pas­sage à la tranche supérieure).

L’entrée en vigueur anti­ci­pée de la nou­velle grille des primes d’ancienneté par rap­port aux échéances de l’accord de branche nous fait gagner un tri­mestre, et même plus de 2 ans pour les tranches 27-30 ans et les classes 7 à 8.

Quasiment tout le monde (hors cadres et chefs de site non concer­nés par l’AG) sera donc au-dessus du taux d'inflation et ver­ra son pou­voir d'achat aug­men­té si le taux d'inflation reste à une moyenne de 6,2% sur l'année 2023. Seuls une cen­taine de salariéEs seront 0,1% en-dessous du taux d'inflation.

Cette AG his­to­rique, com­bi­née au 1,2% d’augmentation sala­riale moyenne que consti­tue l’évolution de la grille des primes d’ancienneté, per­met à une bonne par­tie de salariéEs d’avoir gagné qua­si­ment un 14ème mois garan­ti à vie.

C’est la pre­mière fois que SUD-Rail Captrain a pu négo­cier un accord d’entreprise appuyé par un cer­tain rap­port de force. La bonne par­ti­ci­pa­tion à la grève du 29 sep­tembre, la pré­pa­ra­tion d’une grève mas­sive illi­mi­tée en cas d’échec de ces négo­cia­tions, ont per­mis de faire prendre conscience à la direc­tion de l’importance du moment pour l’avenir de l’entreprise. Le fait est que cet enga­ge­ment col­lec­tif a payé : rien de tel que l’implication du plus grand nombre avec l’appui d’un syn­di­ca­lisme SUD-Rail pour obte­nir des avan­cées significatives.

Cet accord repré­sente un finan­ce­ment de l’ordre de 3,8 mil­lions d’euros, soit 7,8% d’augmentation de la masse sala­riale. Il s’agit de la plus grande aug­men­ta­tion de la masse sala­riale de l'histoire de l'entreprise, presque deux fois plus que le record éta­bli en 2009 (plus de 4%). De ce point de vue, il s’agit de loin du meilleur accord NAO de l’histoire de l’entreprise.

La pro­duc­tion syn­di­cale quo­ti­dienne de SUD-Rail Captrain depuis 3 ans, sur le ter­rain et dans les ins­tances repré­sen­ta­tives, ont per­mis à l’entreprise de se main­te­nir socia­le­ment, de record en record ces der­nières années, dans un contexte éco­no­mique dif­fi­cile. Cet accord en est l’illustration.

Cette AG de 5,5% cor­res­pond à la plus grande AG de l’histoire de l’entreprise, loin devant le pré­cé­dent record de 2,7% éta­bli… l’année dernière.

En l’occurrence, la direc­tion a su trou­ver le niveau suf­fi­sant pour « tuer dans l’œuf » tout mou­ve­ment de grève mas­sif annon­cé. Elle savait par­fai­te­ment qu'à ce niveau de pro­gres­sion sala­riale, seule une infime mino­ri­té de salariéEs aurait pu par­tir en grève. Mais « tuer dans l’œuf » le mou­ve­ment de grève mas­sif a néces­sai­re­ment exi­gé d’elle de mon­ter plus haut que pré­vu, dans l’intérêt des salariéEs.

Il est clair que la direc­tion n'avait pas pré­vu de mon­ter si haut : ce fai­sant, force est d’admettre qu’elle nous a enten­du et qu’elle a pris ses res­pon­sa­bi­li­tés. L’effort est incontestable.

Avec cet accord NAO 2023, la pro­gres­sion sala­riale est nette. Il faut savoir prendre ce qui est à prendre, lorsque c’est loin d’être ridi­cule, pour aller cher­cher le reste ensuite.

A date, cette AG fait pas­ser Captrain au-dessus de bon nombre d'autres EF majeures dans le sec­teur du fret, au regard du salaire de base à par­tir de 4 ans d'habilitation. Les autres EF sont au-dessus par les EVS (en par­ti­cu­lier les « MTP »), mais qui dit EVS dit condi­tions de tra­vail dégra­dées. D’ores et déjà, des col­lègues qui envi­sa­geaient de par­tir ailleurs, et qui atten­daient cette NAO pour com­pa­rer, ont chan­gé d’avis.

Il s’agit désor­mais de batailler quo­ti­dien­ne­ment sur les condi­tions de tra­vail, pour pour­suivre l’évolution vers une entre­prise de qua­li­té. Pour ce faire nous avons besoin de monde dès main­te­nant, alors rejoignez-nous !

Selon l’étude menée par le Groupe Alixio, seules 23% des entre­prises du pays s’engagent sur une AG de plus de 5% pour 2023. Nous fai­sons donc par­tie de la mino­ri­té des salariéEs du pays qui seront pro­té­gés dura­ble­ment contre l’inflation.

SUD-Rail Captrain sou­haite à toutes et à tous de bonnes fêtes de fin d’année !

A lire dans la même catégorie

NAO 2024 : Nos revendications

NAO 2024 : Nos revendications

La der­nière réunion de la Négociation Annuelle Obligatoire (NAO) 2024 chez Captrain France aura lieu le 7 mars pro­chain. Dans ce cadre, les orga­ni­sa­tions syn­di­cales (OS) devaient trans­mettre leurs reven­di­ca­tions à la direc­tion au plus tard le 23 février. Après avoir fait comme chaque année le tour de la plu­part des sites de l’entreprise pour récol­ter les reven­di­ca­tions, voi­ci les pro­po­si­tions qui seront défen­dues par SUD-Rail.

Élections professionnelles : Ouvriers, renversons la vapeur !

Élections professionnelles : Ouvriers, renversons la vapeur !

Le 1er tour des élec­tions pro­fes­sion­nelles chez Captrain France s’est ache­vé le 19 décembre 2023. Verdict : avec une par­ti­ci­pa­tion glo­bale qui aug­mente légè­re­ment par rap­port à 2019 pour atteindre 51,63%, SUD-Rail devient la pre­mière orga­ni­sa­tion syn­di­cale dans l’entreprise, en récol­tant 44,86% des suf­frages, soit 10,86 points de plus qu’en 2019 ! Mais comme d’habitude, le quo­rum n’a mal­heu­reu­se­ment pas été atteint dans les scru­tins du col­lège « ouvriers et employés ». Un second tour, uni­que­ment pour ce col­lège, aura donc lieu du jeu­di 28 décembre 2023 à 9h jusqu’au 2 jan­vier 2024 à 10h. Voici les enjeux de ce second tour.

Élections professionnelles : Dernières considérations avant le 1er tour

Élections professionnelles : Dernières considérations avant le 1er tour

Du jeu­di 14 décembre 2023 à 9h jusqu’au mar­di 19 décembre 2023 à 10h se tient le pre­mier tour des élec­tions pro­fes­sion­nelles chez Captrain France. Les salarié.es de l’entreprise sont invité.es, pour les quatre pro­chaines années, à élire, par vote élec­tro­nique, leurs représentant.es du per­son­nel au Comité Social et Economique (CSE), ain­si qu’à déter­mi­ner par la même occa­sion le taux de repré­sen­ta­ti­vi­té de chaque orga­ni­sa­tion syn­di­cale pour la vali­da­tion des futurs accords d’entreprise. C’est donc un moment déci­sif pour l’avenir de nos condi­tions de rému­né­ra­tion et de tra­vail dans l’entreprise.

Élections professionnelles : Pourquoi il faut voter SUD-Rail

Élections professionnelles : Pourquoi il faut voter SUD-Rail

En cette fin d’année 2023 aura lieu chez Captrain France le renou­vel­le­ment des ins­tances de repré­sen­ta­tion du per­son­nel. Les élec­tions pro­fes­sion­nelles, au cours des­quelles les salarié.es sont invité.es à voter, vont déter­mi­ner, pour les quatre pro­chaines années, la com­po­si­tion du Comité Social et Economique (CSE), ain­si que le taux de repré­sen­ta­ti­vi­té des orga­ni­sa­tions syn­di­cales qui vont négo­cier les accords d’entreprise. C’est une échéance cru­ciale pour la défense des inté­rêts des salarié.es. Le pre­mier tour de ces élec­tions se tien­dra, par voie élec­tro­nique, du jeu­di 14 décembre 2023 à 9h jusqu’au mar­di 19 décembre 2023 à 10h.

Notre bilan d'activité 2020-2023

Notre bilan d'activité 2020-2023

Forte des résul­tats des der­nières élec­tions pro­fes­sion­nelles dans l'entreprise, pour la mise en place inédite du CSE, impo­sée à l’époque par la récente loi « Travail », la pre­mière man­da­ture de cette ins­tance, qui se sera éta­lée du 1er jan­vier 2020 au 02 jan­vier 2024, aura vu une délé­ga­tion SUD-Rail Captrain par­ti­cu­liè­re­ment effi­cace, capable d’une pro­duc­tion syn­di­cale jamais vue dans l’entreprise, pour défendre les inté­rêts des salarié.es. C’est main­te­nant l’heure pour nous de rendre des comptes.

Archives communiqués

Partagez !

Si vous avez aimé, n’hésitez pas à partager !