26 novembre 2021
NAO 2022 : AUGMENTEZ LES SALAIRES !
26 novembre 2021
Sommaire

1. Une seule revendication !

2. Pourquoi un tel choix ?

Chaque année chez Captrain France, la Négociation Annuelle Obligatoire (NAO) se tient en fin d’année. Cette année, la troi­sième et der­nière réunion est pré­vue le 14 décembre 2021. En vue de cette réunion, les orga­ni­sa­tions syn­di­cales devaient trans­mettre leurs reven­di­ca­tions à la direc­tion au plus tard le 26 novembre. Et cette année, SUD-Rail innove.

Une seule revendication !

Augmentation géné­rale du salaire de base men­suel brut de 300 euros pour touTEs les salariéEs des groupes 1 à 5.

Pourquoi un tel choix ?

Un contexte particulier

Le pays tra­verse une forte infla­tion, notam­ment une forte hausse du coût des éner­gies (élec­tri­ci­té, gaz, et en par­ti­cu­lier de l’essence). Cette infla­tion inter­vient après bien­tôt deux ans de vie sous Covid-19, une pan­dé­mie qui a accru de manière inédite la péni­bi­li­té de nos vies et de nos condi­tions de tra­vail, dont les consé­quences sociales gigan­tesques n’ont pas encore été mesu­rées et dont nous ne sommes tou­jours pas sortis.

Chez Captrain France, les condi­tions de tra­vail se sont consi­dé­ra­ble­ment dégra­dées ces der­nières années, s’ajoutant au fait his­to­rique que l’entreprise, en rai­son notam­ment de l’investissement dans des centres de for­ma­tion ini­tiale, fait par­tie de celles qui accordent les plus bas salaires dans le sec­teur fer­ro­viaire. Cette situa­tion se tra­duit par des démis­sions régu­lières dans toutes les caté­go­ries du per­son­nel, en aug­men­ta­tion alar­mante sur les années 2020 et 2021.

Cette année, la direc­tion doit mon­trer qu’elle entend ce contexte dégra­dé qui per­dure. Elle doit le mon­trer par un geste fort qui sort de l’ordinaire, des­ti­né à don­ner des rai­sons aux salariéEs de res­ter dans l’entreprise, de contri­buer à son déve­lop­pe­ment, et à d’autres de la rejoindre.

Une reven­di­ca­tion plu­tôt qu’un catalogue

Une fois n’est pas cou­tume, au vu de ce contexte par­ti­cu­lier, les adhérentEs de SUD-Rail Captrain ont fait un choix par­ti­cu­lier. D’ordinaire, c’est un cahier de reven­di­ca­tions qui est envoyé à la direc­tion, fai­sant état de toutes les reven­di­ca­tions récol­tées par­mi les salariéEs sur tous les sujets néces­si­tant des amé­lio­ra­tions. Cette année, ce sera cette seule et unique reven­di­ca­tion qui sera défendue.

L’idée est de lais­ser le moins de marge de manœuvre pos­sible pour les négo­cia­tions. Nous avons un seul objec­tif : un geste fort de la part de la direc­tion cette année. Plutôt que de s’éparpiller sur plu­sieurs sujets, certes légi­times et sur les­quels nous conti­nue­rons de batailler, mais qui poussent la direc­tion à ne lâcher que des miettes sur quelques sujets et à ne même pas consi­dé­rer les autres, nous optons cette fois pour une seule reven­di­ca­tion qui pousse la direc­tion à se concen­trer sur un seul sujet et à y mettre le paquet. Libre à elle de l’entendre ou non !

Le salaire de base plu­tôt que des primes et indemnités

A choi­sir une seule reven­di­ca­tion forte, il faut que c’en soit une qui touche l'ensemble des salariéEs. Pour répondre au contexte par­ti­cu­lier, il faut une aug­men­ta­tion signi­fi­ca­tive du salaire de base. L’ensemble des salariéEs de l’entreprise la revendique.

C’est aus­si l’option la plus équi­table. Car les élé­ments variables de salaire (EVS) et les indem­ni­tés de frais pro­fes­sion­nels ne sont pas attri­bués à touTEs de la même manière ni à la même hau­teur : ils dépendent des caté­go­ries, des métiers, des sites, des tra­fics… De même pour les condi­tions de tra­vail, qui varient d’un tra­fic à l’autre.

Une aug­men­ta­tion signi­fi­ca­tive du salaire de base serait la recon­nais­sance inva­riable d’une part de la qua­li­fi­ca­tion et de la péni­bi­li­té par­ti­cu­lières atta­chées à nos métiers, quels qu’ils soient, et d’autre part que nous sommes chacunE d’entre nous producteurs/trices de la richesse de l’entreprise.

Un mon­tant plu­tôt qu’un pourcentage

Revendiquer une aug­men­ta­tion géné­rale de 300 euros du salaire de base men­suel, c’est d’abord reven­di­quer un mon­tant fixe. Le mon­tant fixe est éga­li­taire : il est le même pour touTEs, quel que soit le salaire ; contrai­re­ment au pour­cen­tage qui favo­rise par défi­ni­tion les plus hauts salaires. Avec le pour­cen­tage, celles et ceux qui ont déjà plus béné­fi­cient d’une plus grande aug­men­ta­tion que celles et ceux qui ont déjà moins.

Ce mon­tant de 300 euros cor­res­pond à ce qui ferait un salaire juste dans l’entreprise. Au vu des résul­tats finan­ciers de l’entreprise cette année, et de ses pers­pec­tives indus­trielles pour les années qui viennent, c’est le mon­tant adapté.

Obtenir une aug­men­ta­tion géné­rale historique

SUD-Rail reven­dique une aug­men­ta­tion géné­rale his­to­rique dans l’entreprise. Nous vou­lons cette année la plus grande aug­men­ta­tion sala­riale jamais pra­ti­quée dans l’entreprise depuis qu’elle est habi­li­tée RFN, soit depuis 2007. La plus grande aug­men­ta­tion géné­rale se situe en 2012. Elle était à l’époque de 3% pour les groupes A et B et de 2,1% pour les groupes C et D. SUD-Rail est déter­mi­né à faire de Captrain France une entre­prise de haut niveau social. Nous ne par­ti­ci­pe­rons pas à une quel­conque régres­sion, ni même à une pro­gres­sion insuffisante.

A lire dans la même catégorie

Toutes et tous en grève le 29 septembre !

Toutes et tous en grève le 29 septembre !

Dans le cadre de la jour­née de grève natio­nale inter­pro­fes­sion­nelle appe­lée le jeu­di 29 sep­tembre pro­chain par l’Union syn­di­cale Solidaires et la confé­dé­ra­tion CGT, notam­ment pour l’augmentation géné­rale des salaires, SUD-Rail Captrain appelle l’ensemble des salariéEs de l’entreprise à la mobi­li­sa­tion, par la grève, du 28 sep­tembre à 12h au 30 sep­tembre à 12h, et par la mani­fes­ta­tion de rue le 29 sep­tembre, pour reven­di­quer une aug­men­ta­tion de tous les salaires de l’entreprise à hau­teur de l’inflation.

Le vase se remplit...

Le vase se remplit...

SUD-Rail est de plus en plus sol­li­ci­tée par tou­jours plus de salariéEs de l’entreprise, de toutes les régions. Partout, le même constat : les condi­tions de tra­vail conti­nuent de se dégra­der, les effec­tifs sont insuf­fi­sants, les salaires ne sont tou­jours pas à la hau­teur du tra­vail four­ni. Constater, faire remon­ter, aler­ter, c’est essen­tiel. Mais chacunE doit désor­mais prendre conscience qu’il faut s’organiser pour agir.

NAO 2022 : QUI L'EÛT CRU ?

NAO 2022 : QUI L'EÛT CRU ?

L’accord de NAO qui a été trou­vé ce 14 décembre chez Captrain France n’est pas ordi­naire. C’est l’un des meilleurs accords de l’histoire de l’entreprise qui pren­dra effet au 1er jan­vier 2022. Même si le contexte infla­tion­niste du pays atté­nue consi­dé­ra­ble­ment la por­tée de cet accord, le fait est qu’enfin la direc­tion a mon­tré par un geste fort qu’elle enten­dait SUD-Rail.

DOSSIER PROFESSIONNEL : VICTOIRE DES SALARIES !

DOSSIER PROFESSIONNEL : VICTOIRE DES SALARIES !

Des salariéEs de Captrain France ont dû mener bataille pour obte­nir le res­pect du droit d'accès direct et gra­tuit à leurs don­nées per­son­nelles, face à une direc­tion déci­dée à oser ce qui res­semble à une ten­ta­tive mal­adroite d’extorsion de fonds.

LA TENSION MONTE...

LA TENSION MONTE...

Depuis quelques années, la ten­sion sociale ne cesse de mon­ter signi­fi­ca­ti­ve­ment dans l’entreprise. Les condi­tions de rému­né­ra­tion par­ti­cu­liè­re­ment mau­vaises y sont, depuis tou­jours, pour quelque chose. Mais à cela se sont ajou­tées au fil des mois à la fois une dégra­da­tion impor­tante des condi­tions de tra­vail et une atti­tude par­ti­cu­liè­re­ment irres­pon­sable de la direction.

Restucturation : Au tour de Captrain Cargo !

Restucturation : Au tour de Captrain Cargo !

Quelqu’unE avait déjà enten­du par­ler de Captrain Cargo ? Non ? C’est nor­mal. Ce nom a récem­ment été inven­té par la direc­tion, pour dési­gner toute l’activité RFN de l’entreprise. Depuis le « chan­ge­ment de nom » (le pas­sage de VFLI à Captrain France), l’entreprise subit des réor­ga­ni­sa­tions au pas de charge. C’est au tour de Captrain Cargo d’en faire les frais.

Archives communiqués

Aidez-nous !

Aidez-nous !

Pour que Voix-Libres vive nous avons besoin de votre participation. Que vous soyez adhérent à Sud-Rail VFLI ou non, vous êtes libres de participer au projet si cela vous tente.

Comme vous pouvez le constater, certaines rubriques du site sont encore vides ou peu fournies. Si le cœur vous en dit, n'hésitez pas à nous contacter pour nous faire part de vos idées.

 Si vous avez déjà un article sous la main à proposer,  vous pouvez l'envoyer au format pdf via la rubrique contact. Vous pouvez également nous envoyer des photos qui pourront être selectionnées pour la photo du mois.

 

SOUMETTRE UN ARTICLE

You have Successfully Subscribed!

Partagez !

Si vous avez aimé, n’hésitez pas à partager !

Photo de Dylan Gillis sur Unsplash